Se mettre à table

Pour des actions concertées en matière d’alimentation à l’école

L’asbl Cordes a proposé gratuitement aux acteurs de l’école, un outil pour se lancer dans un travail de concertation afin de décider ensemble (élèves, parents, responsables de l’alimentation dans l’école, commune) comment améliorer l’alimentation à l’école.

 

Contexte

Construire des actions en fonction des besoins et en tenant compte des personnes concernées (ici par l’alimentation) constitue un vrai défi. Nous avons donc construit un outil avec 9 asbl actives dans le champ de l’éducation, de l’environnement, de l’interculturel, de l’alimentation et de la promotion de la santé. L’outil et ses éléments proposent une méthode participative pour encourager le changement en matière d’alimentation en collectivité par des actions concertées.

 

Quoi ?

En Région bruxelloise, 70 personnes ont été formées à la méthode « Se mettre à table » pour amener les acteurs et partenaires de l’école à décider ensemble d’actions dans le but d’améliorer l’alimentation à l’école. Ces personnes sont impliquées dans des écoles, des associations éducatives et des communes et peuvent soutenir des projets qui se mettent en route : animateurs jeunesse, éco-conseillers des communes, directeurs, enseignants, cuisiniers, associations de parents.

Certains se sont inspirés de cet outil pour lancer des démarches de changement avec des acteurs de promotion de la santé en appui si nécessaire, notamment des médecins scolaires, des infirmières de services PSE et des centres PMS. Des communes comme Ixelles, Woluwe St Lambert, Etterbeek, Anderlecht ont envoyé du personnel pour se former. Le PMS d’Ixelles a formé toute son équipe en participant à différents ateliers d’expérimentation. Des asbl actives dans le secteur de l’alimentation durable, de l’environnement ont bénéficié de journées d’expérimentation de l’outil pour leur équipe également (Rencontre des Continents, Tournesol asbl, et d’autres).

 

Ces formations ont permis aussi de créer des liens, échanger et se renforcer réciproquement dans les démarches mises en place pour amener des modes de changement basés sur la participation des publics visés. Des éléments de l’outil et la méthode de concertation ont servi de base notamment à la campagne de la Ministre

de l’Education « Qu’il y a-t-il au menu » gérée par l’asbl Question Santé.